Le p'tit récital de si peu

récital solo 

guitare, voix et parole

Un ami bien-aimé le disait : "Si on continue à se demander sans cesse : À quoi bon fredonner, à quoi bon une poésie, après Auschwitz ?

...Alors on laisse les chambres à gaz gagner, on laisse l'homme muet devant l'injustice des machines et des algorithmes". Non ! le cœur de l'homme a besoin d'être réveillé, labouré, de marcher vers son chant. À notre époque  les coachs et autres gymnastes de l'intériorité prolifèrent. Pourtant, le poème, lui, continue de pousser dans un petit coin de la maison, discret mais sûr, et il se tourne vers sa fiancée : la jeune mélodie.
 

Sans amplification, seul avec la voix et la guitare, nouveau spectacle intime.

Cette forme a été taillée spécialement pour les petits lieux, démunis de piano : tout petits théâtres, salons de thé, appartements...

Elle est l'occasion pour le jeune poète chantant de partager avec son public de très fraîches trouvailles ; mais aussi de laisser courir la voix d'amis lointains, Arthur Rimbaud, Jean Richepin, Philippe Jaccottet ; ainsi que quelques surprises !
 

© Rémi Constant, 2015-2019, tous droits réservés.