Qui sommes-nous ?

RémiConstant.

RobinMoritz.

S'étant d'abord intéressé à l'art de l'acteur,

Rémi Constant se sent un jour appelé vers la chanson. Il se lance un dimanche dans les rames du métro parisien, reprenant des chants de Graeme Allwright, de Reggiani ou de Brel.

Puis il vient à l'écriture :

ses chansons sont simples, puisant leurs racines premières dans la lettre amoureuse – parfois même dans une prière incarnée ?

Avec le très talentueux Robin Moritz (voir ci-contre), pianiste et arrangeur, il a collaboré jusqu'à la fin 2019. Leur collaboration s'est achevée avec le somptueux "Au son de la sonate louve", album au piano envoûtant et travaillé, aux sonorités subtiles, dans lequel l'amitié artistique des deux comparses donne toute sa fleur – à la direction artistique et au travail sonore œuvra le fin Samuel Débias.

Rémi, depuis cette séparation, poursuit ses tours en solo. Curieux de ce qui se fait aujourd'hui en matière de chanson française, il continue néanmoins d'œuvrer "un peu à côté" des tendances dominantes. Il cherche à suivre un vent authentique, celui qui parle au creux du cœur - souhaitant, sans mièvrerie et sans prétention, que l'art de la chanson ne soit pas laissé aux mains du désespoir, du nihilisme, du désabusement modernes...


Pianiste, guitariste, harmoniciste, arrangeur.

D'abord en autodidacte rigoureux, puis élève dans divers conservatoires d'Île-de-France, Robin est inspiré autant par Beethoven, Debussy, Fauré, que par Bill Evans.

Au piano, c'est un peintre précis : féru d'harmonie, il cherche patiemment la bonne couleur.

Il s'intéresse à la musique tonale depuis ses prémisses, ré harmonisant parfois avec entrain un choral de Bach, ou se livrant à d'autres jeux subtils peu connus du grand public !

Aux chants simples et débonnaires de Rémi Constant, Robin Moritz apporta des années durant une profondeur nouvelle,

tantôt méditative, tantôt tempêtueuse.

À défaut de l'entendre sur scène, on peut toujours retrouver leur fructueuse complicité dans le disque "Au son de la sonate louve".

© Rémi Constant, 2015-2019, tous droits réservés.