Quand tous les soleils.

Quand tous les soleils

s'éteindront je garderai l'étincelle

Dans ce grand sommeil

quelque part il y aura un arc en ciel

 

Je n'ai pas peur de mourir

si la terre se déchire

je veux soigner le souvenir de cette vie

et quelque chose survivra

 

 

Si la force est faiblesse

doucement prenons soin du peu qui reste

si l'écorce est terrestre

endolorie donnons-lui nos caresses

 

N'ayons pas peur de mourir

si la terre se déchire

on peut soigner le souvenir de cette vie

et quelque chose survivra

 

 

Toi, tu nous as portés,

lovés au creux délicat de ta main

et vois, je veux te chanter

même si j'ignore même si j'ai peur de demain

Je n'connais pas l'avenir

si tout's les mers se retirent

tu m'as chanté je voudrais toujours te sourire

et quelque chose survivra

N'ayons pas peur de mourir

si la terre se déchire

on peut soigner le souvenir de cette vie

et quelque chose survivra.

mai deux mil quatorze.

© Rémi Constant, 2015-2017, tous droits réservés.

© Rémi Constant, 2015-2019, tous droits réservés.