L'album Au son de la sonate louve

   – En plein confinement, au mois d'avril 2020, est sorti le curieux et beau Au son de la sonate louve, grâce à une campagne de financement participatif, et à une amitié tripartite féconde. D'où en vient le titre ?

   Ce titre devint évident lors de la résidence d'enregistrement – formidable semaine dont les grâces sont évoquées dans le livret du disque. Depuis nos débuts sur scène avec Robin Moritz, nous avions injustement dédaigné ce morceau Sonate louve ; avec Samuel Débias nous eûmes l'idée de le réarranger tout à fait. Les enfants du Chêne Varin s'en emparant, cette chanson prit tout son sens de promesse : Je t'adresse mes plus plates folies... En rampant, je reviendrai vers le jour...

   Que ces mots soient de l'époux à son épouse, du chanteur à son public, d'un fils à son père, du poème à sa mélodie, de la créature à son Dieu... Ce titre pouvait exprimer de manière large quel désir m'animait, comme chanteur et auteur, et quel désir avait été le nôtre à rechercher patiemment, avec amitié, la justesse et la beauté.

Dernière vidéo de la campagne.

© Rémi Constant, 2015-2021, tous droits réservés.