Le poème se tenait là, tout hirsute, dans un coin de la maison. Trop franc, il ne s'était pas fait beau car il n'attendait rien.

Et toute fraîche, à peine timide mais surtout enjouée... la mélodie est entrée. 


Cette rencontre, c'est le champagne.

Il faut laisser jaillir le champagne de la parole.

Redire le mot d'amour qui manquait.

Essayer d'être plus sincère encore.


Rémi Constant, jeune héritier des troubadours, bien à sa manière.
Robin Moritz, pianiste inventif et généreux.

© Rémi Constant, 2015-2019, tous droits réservés.