Chanson à l'ami(e).

Ce matin les mots on claqué un peu vite

tout c'qui bat dans nos coeurs parfois nous précipite

oui j'ai repris le train mais n'aie plus de colère

chacun suit le chemin, chacun vers la lumière

 Si ces derniers jours de tant d'épines, nous ont surpris

je ne voulais pas te blesser je te le dis

je ne voulais pas te blesser je te le dis

 

 

Mon amie je voulais juste, te laisser libre

Mon amie je voulais aussi, te dire merci

Mon amie je voulais juste qu'on reste libres

mon amie je voulais aussi te dire merci

 

 

 

 

 

Le bois et le granit ont façonné notre chanson

Il était peut-être temps qu'on les quitte, pour rechercher l'horizon

ce soir j'espère que tu n'as plus de colère

que doucement tu peux te rappeler ce qui t'est cher

 Seule dans la maison tu vas enfin jouir du silence

allez ne sois pas triste moi je souris le train avance

allez ne sois pas triste moi je souris le train avance

Mon amie je voulais juste, te laisser libre

Mon amie je voulais aussi, te dire merci

Mon amie je voulais juste qu'on reste libres

mon amie je voulais aussi te dire merci

 

 

 

 

On se souviendra toujours de toute la joie qu'on s'est donnée

mais nous n'oublierons pas nos luttes nos grands orages

l'obscur aussi a sa place qui n'enlève rien des clartés

la réalité a de multiples visages

 Dans mon wagon des enfants crient, eux ils savent,

tout est important dans cette vie mais rien n'est grave

tout est important dans cette vie mais rien n'est grave

 

 

Mon amie je voulais juste, te laisser libre

Mon amie je voulais aussi, te dire merci

Mon amie je voulais juste qu'on reste libres

mon amie je voulais aussi te dire merci

décembre deux mil treize.

© Rémi Constant, 2015-2017, tous droits réservés.

© Rémi Constant, 2015-2019, tous droits réservés.